2019: une année exigeante de transformation

19.03.2020 07:00

Communiqué de presse du Groupe HOCHDORF : Résultat de l’exercice 2019

Hochdorf, le 19 mars 2020 – En 2019, le Groupe HOCHDORF aura connu une année de transformation, en particulier due aux acquisitions des dernières années qui n’ont pas évolué comme espéré. La prolongation du crédit syndiqué et la vente des sociétés Pharmalys ont été les deux mesures majeures pour stabiliser l’entreprise. HOCHDORF a réalisé en 2019 un chiffre d’affaires net de CHF 456,8 mio., subissant une chute de -18,6 % par rapport à l’exercice précédent. Compte tenu des amortissements exceptionnels, ajustements de valeurs et provisions, le Groupe enregistre un EBIT de CHF -265,3 mio. et une perte imputable aux actionnaires de CHF -239,2 mio. En raison du résultat sensiblement négatif, le Conseil d’Administration propose aux actionnaires de renoncer au versement d’un dividende.

En 2019, le Groupe HOCHDORF a traité dans ses usines 677 845 tonnes de lait, petit lait, crème et babeurre, contre 661 017 tonnes l’année précédente, soit +2,5 %, sachant que les usines suisses ont traité une quantité moindre et la société Uckermärker Milch GmbH une quantité plus importante de liquide. En particulier dans le domaine d’activité Baby Care, l’utilisation des capacités n’a pas été en ligne avec nos attentes.

Résultat: impact des amortissements exceptionnels et ajustements de valeurs
HOCHDORF a réalisé en 2019 un chiffre d’affaires net de CHF 456,8 mio., en recul de -18,6 % par rapport aux CHF 561,0 mio. de l’exercice précédent. En raison du recul du chiffre d’affaires et des ajustements de valeurs effectués, le bénéfice brut a noté une chute sensible par rapport à l’exercice précédent, passant de CHF 171,8 mio. à CHF 61,8 mio.

Les charges d’exploitation ont légèrement augmenté par rapport à l’année précédente, subissant la montée des coûts auprès de la Pharmalys Laboratories SA, ceci en particulier au niveau des frais commerciaux qui sont intégrés dans les comptes de HOCHDORF jusqu’à la déconsolidation intervenue fin novembre 2019. Les amortissements pour immobilisations corporelles et immobilisations incorporelles se montent à CHF 51,6 mio. contre CHF 14,4 mio. l’année précédente, les dépréciations (impairments) sur l’actif immobilisé auprès des participations d’un montant de CHF 28,5 mio. représentant une part importante. La perte sur participation de CHF 139,1 mio. résulte de la cession des participations à la société Pharmalys et de la HOCHDORF South Africa Ltd. Par ailleurs, HOCHDORF a constitué des provisions pour créances douteuses ainsi que des amortissements supplémentaires sur les actifs des filiales et sur les stocks. De plus, le Groupe a procédé à des ajustements de valeurs et à des provisions sur des emprunts accordés aux filiales. Compte tenu de ces amortissements exceptionnels, ajustements de valeurs et provisions, le Groupe enregistre un EBIT de CHF -265,3 mio. et une perte imputable aux actionnaires de CHF -239,2 mio.

Ces facteurs exceptionnels sont dus aux évolutions négatives dans le domaine Baby Care ainsi qu’au niveau des participations. Le Conseil d’Administration nouvellement constitué a vérifié les risques actuels et adapté la stratégie (communiqué de presse du 8 juillet 2019).

Free cash-flow positif grâce à la vente de Pharmalys
Les fonds générés sont tombés de CHF 30,4 mio. à CHF -34,8 mio., largement sous le coup des résultats opérationnels nettement inférieurs. Par rapport à l’année précédente, le flux de trésorerie lié aux activités opérationnelles est passé de CHF -81,3 mio. à CHF -15,4 mio., principalement en raison de la déconsolidation des sociétés Pharmalys ainsi que de la réduction des créances et du déstockage. Le poste « stocks » comporte également des ajustements de valeurs issus de sinistres.

Comme communiqué l’année passée, les investissements ont sensiblement baissé, passant de CHF 35,5 mio. en 2018 à CHF 8,6 mio. en 2019. Contrairement à 2018, le free cash-flow a été positif avec CHF 16,5 mio., ceci étant dû au flux de liquidités nettes issues de la cession des sociétés Pharmalys. Pour 2020, le Groupe escompte également un free cash-flow positif. L’endettement net a baissé par rapport à décembre 2018, passant de CHF 141,3 mio. à CHF 113,3 mio.

Le taux d’autofinancement a augmenté par rapport à fin 2018, montant à 54,6 % contre 48,8 % l’année précédente. Grâce à l’encaissement du montant résiduel du prix de vente pour les sociétés Pharmalys dans l’année courante, le financement du Groupe HOCHDORF s’améliore encore une fois sensiblement.

Domaine d’activités Dairy Ingredients
En Suisse, la HOCHDORF Swiss Nutrition SA a traité 391 409 tonnes de lait et petit lait, contre 408 857 tonnes, soit -4,3 %, l’année précédente. Ce recul est dû à la baisse de la quantité laitière causée par la sécheresse estivale en 2018, aux faibles entrées de lait enregistrées pendant la deuxième moitié de l’année compte tenu de la situation financière délicate ainsi qu’au prix laitier défavorable en concurrence avec la production industrielle de fromage suite à la solution de remplacement de la «Schoggigesetz». Malgré la difficile situation de l’entreprise en général et au niveau de l’approvisionnement, la capacité de livraison a pu être assurée à tout moment, ce qui a permis de défendre avec succès les parts de marché. L’intégration de certaines divisions du domaine d’activité Cereals & Ingredients et l’abandon d’activités non profitables ont pu être largement achevés au terme de l’exercice 2019.

La société Uckermärker Milch GmbH a traité 286 436 tonnes de liquide, soit +22,2 % par rapport à l’année précédente (234 324 tonnes). Suite à la signature de nouveaux contrats avec plusieurs fournisseurs directs régionaux, la quantité de lait a nettement augmenté. Dans le cadre de la restructuration du Groupe HOCHDORF, la participation à la Uckermärker Milch GmbH a été vendue avec effet à fin février 2020.

Domaine d’activités Baby Care
Le domaine d’activités Baby Care a réalisé en 2019 un chiffre d’affaires net de CHF 72,8 mio. contre CHF 176,0 mio. l’exercice précédent. Cette chute de -58,6 % est essentiellement due au recul sensible des chiffre d’affaires réalisés avec un certain nombre de gros clients ainsi qu’à la lenteur de l’évolution des ventes auprès de l’ex-filiale Pharmalys Laboratories SA. L’effondrement du chiffre d’affaires, les ajustements de valeurs nécessaires sur les créances à recouvrer ainsi que les challenges techniques survenus au cours de la deuxième moitié de l’année lors de la mise en service de la tour de pulvérisation 9 à l’usine de Sulgen pèsent sur le résultat opérationnel.

Le recul des chiffres d’affaires ainsi que les défis techniques ont entraîné une utilisation relativement faible des capacités de production et de conditionnement de la HOCHDORF Swiss Nutrition SA à Sulgen. La rénovation technique prévue sur la tour de pulvérisation 8 a pu être largement achevée. À présent, l’installation est prête pour la fabrication de nouvelles recettes haut de gamme répondant aux exigences les plus élevées en termes de qualité. La mise au point de nouvelles recettes prévues pour l’Union européenne est également terminée avec succès. De plus, un nouveau produit dans le segment FSMP (angl. food for special medical purposes, soit aliments diététiques destinés à des fins médicales spéciales) a pu être mis au point pour être lancé sur le marché.

La Bimbosan AG a enregistré en 2019 un résultat positif légèrement supérieur aux attentes. La forte position de «Bimbosan» sur le marché domestique suisse a pu être développée et sa part de marché dans le commerce spécialisé Suisse une fois de plus augmentée. La démarche d’internationalisation de la marque «Bimbosan» a pu remporter de premiers succès.

Report de l’Assemblée Générale
En raison des décisions du Conseil Fédéral du 13 et 16 mars 2020 dans le contexte de la pandémie de coronavirus, le Conseil d'Administration a décidé de reporter l'Assemblée Générale initialement prévue pour le 17 avril 2020 à mardi 30 juin 2020, 10:30 heures.

Face aux résultats négatifs, le Conseil d’Administration propose aux actionnaires de renoncer au versement d’un dividende.

Perspectives 2020
Le nouveau Conseil d’Administration va élaborer en 2020, dans une approche commune avec la Direction, une stratégie pour l’avenir du Groupe HOCHDORF. Au préalable ont été définis un certain nombre de projets clés décrivant le fondement du positionnement stratégique futur de l’entreprise. De plus, le programme d’augmentation de l’efficacité «OPTIMA» a été mis en place au début de l’année pour réduire durablement les coûts opérationnels.

À l’avenir, l’évolution durable des activités du domaine Baby Care dans un environnement international fortement concurrentiel est prioritaire. Les structures de vente et de service doivent être renforcées et orientées vers le marché afin de réaliser la croissance nécessaire et de ce fait, l’amélioration de l’utilisation des capacités des installations sur le site de Sulgen. En 2020, il est par conséquent primordial de développer les relations commerciales avec Pharmalys de manière durable et de faire avancer l’internationalisation de notre propre marque «Bimbosan». Le Business Development revêt pour l’évolution future du domaine d’activités Baby Care un rôle clé étant donné que la mise en place de nouvelles relations d’affaires avec des clients est caractérisée par des processus de validation longs et complexes.

Pour Dairy Ingredients, l’environnement commercial dans le secteur industriel reste également très concurrentiel en 2020. Suite à la solution de remplacement de la «Schoggigesetz», HOCHDORF continue à escompter une situation difficile au niveau de l’approvisionnement en lait et sur le marché des ventes en Suisse. Le portefeuille clients et le portefeuille produits continuent, comme dans les années passées, à faire l’objet de mesures d’optimisation, l’utilisation maximale des capacités des installations de production étant d’une importance particulière pour la prospérité du Groupe HOCHDORF.

Compte de la situation commerciale qui reste difficile et de l’épidémie de coronavirus dont l’impact ne peut pas encore être mesuré à l’heure actuelle, le Conseil d'Administration et la Gérance ont défini une plage pour le chiffre d’affaires et le bénéfice de l’exercice 2020. Le Groupe HOCHDORF escompte un chiffre d’affaires net entre CHF 280 et 320 mio. et un résultat positif en termes d’EBITDA.

 

Rapport annuel 2019 (en allemand)


Contact :

Dr. Christoph Hug, Responsable Communication Groupe HOCHDORF Tél: +41 (0)41 914 65 62 /
(0)79 859 19 23, christoph.hug@hochdorf.com.

 

 

A propos du groupe HOCHDORF:
Le Groupe HOCHDORF, dont le siège est à Hochdorf, est l'une des premières entreprises dans le secteur agroalimentaire en Suisse. Il a réalisé en 2019 un chiffre d'affaires net consolidé de CHF 456,8 mio. et employait au 31.12.2019 plus de 618 personnes. A base de matières premières naturelles comme le lait, le petit lait et les oléagineux, les produits HOCHDORF contribuent depuis 1895 à la santé et au bien-être des êtres humains, du nourrisson aux personnes du troisième âge. Les produits HOCHDORF sont fournis à l'industrie alimentaire ainsi qu‘au commerce de détail et de gros et ils sont vendus dans plus de 70 pays. Les actions du Groupe HOCHDORF sont cotées à la bourse SIX Swiss Exchange à Zurich (ISIN CH0024666528).