HOCHDORF avec un résultat record pour l’exercice 2016

13.03.2017 07:00

Communiqué de presse du Groupe HOCHDORF: Résultat de l’exercice 2016  

Hochdorf, le 13 mars 2017 – Le Groupe HOCHDORF a pu nettement augmenter ses résultats dans l’exercice 2016. Avec un chiffre d’affaires brut se situant au même niveau que l’année précédente (CHF 551.5  mio.), le Groupe a réalisé avec CHF 33.4 mio. un EBITDA record et avec CHF 22.5 mio. un EBIT également à un niveau record. Compte tenu de l’important volume d’investissements, le Conseil d’Administration va soumettre à l’Assemblée Générale une requête visant à faire approuver une légère augmentation du dividende de CHF 3.70 à CHF 3.80 par action nominative, à prélever sur les réserves de capitaux.

Au cours de l’exercice 2016, le Groupe HOCHDORF a enregistré un volume de vente de 237 054 tonnes, soit -2.4 % par rapport à l’année précédente, et a réalisé ainsi un chiffre d’affaires brut se situant au niveau de l’année précédente avec CHF 551.5 mio., contre CHF 551.2 mio. en 2015. Le Groupe a traité 741 769 tonnes de lait, crème, petit lait et perméat de lait, contre 761 240 tonnes l’année précédente. Ce recul s’explique d’une part par une situation du marché difficile dans le domaine Dairy Ingredients et d’autre part par un ratio partiellement défavorable entre les achats de matières premières et le prix de vente courant de nos produits Dairy Ingredients sur le marché. Malgré cela, le Groupe a pu réaliser un chiffre d’affaires brut au même niveau que l’exercice précédent, ce qui est dû à la progression sensible du chiffre d’affaires dans le domaine Baby Care.

EBITDA et EBIT: niveaux records
Avec 25.2 %, la marge brute a connu une augmentation par rapport à l’année précédente (23.9 %). Fait plus important: la nouvelle augmentation de la valeur nominale du bénéfice brut qui atteint CHF 136.8 mio. (2015: CHF 130.1 mio., soit +5.1 %). Par rapport à l’année précédente, les charges salariales ont augmenté, ceci principalement en raison du besoin d’effectifs ayant entraîné la création de postes. La hausse des dépenses d’exploitation par rapport à l’année précédente est due à la progression des coûts de locaux et des frais logistiques ainsi qu’à des commissions de vente en augmentation. Dans l’ensemble, les objectifs visés pour l’exercice 2016 ont largement pu être maîtrisés.

En termes d’EBITDA, le Groupe HOCHDORF peut afficher une nouvelle valeur record avec CHF 33.4 mio. (2015: CHF 30.5 mio., soit +9.5 %). Avec CHF 22.5 mio., l’EBIT atteint également un nouveau niveau record (2015: CHF 20.1 mio., +11.5 %). Pour une entreprise agroalimentaire exerçant la part de lion de ses activités dans le domaine business-to-business, ces chiffres sont très satisfaisants. Ce sont essentiellement les activités mises en œuvre en Suisse qui ont contribué à ce résultat favorable. Compte tenu de leurs gammes de produits, les usines implantées hors Suisse ont dû faire face aux vents plus rudes soufflant sur le marché laitier international. Au vu de la comparaison sectorielle, nous avons bien maîtrisé la difficile situation régnant sur le marché dans le domaine Dairy Ingredients. Le résultat du Groupe enregistre avec CHF 19.4 mio. également une valeur record (2015: CHF 13.0 mio.).

Sans les mesures de transformation lancées au niveau de l’organisation et de l’adaptation des structures en 2014, ces bons résultats n’auraient pas pu être atteints. La voie choisie à l’époque, avec une focalisation sur trois domaines d’activités, une logistique en partie propre à l’entreprise et déployée sur place à Sulgen, avec un ajustement de la gamme de produits et un certain nombre d’autres mesures, s’avère être la bonne stratégie pour le Groupe HOCHDORF.

Trésorerie et financement
Par rapport à l’exercice précédent, le flux de trésorerie lié aux activités opérationnelles a augmenté de CHF 19.0 mio. à CHF 24.2 mio. Les fonds propres générés ont également progressé pour passer de CHF 24.9 mio. à CHF 32.2 mio. Principale raison de cette évolution: l’amélioration des activités opérationnelles ainsi que du résultat financier. En 2016, le Groupe HOCHDORF a investi au total CHF 43.2 mio. Suite à cet important volume d’investissements, comme escompté, le free cashflow est négatif avec une valeur de CHF -33.5 mio. Compte tenu des investissements prévus pour augmenter les capacités de production, l’entreprise s’attend pour l’exercice en cours également à un free cashflow négatif.

Au 31 décembre 2016, l’endettement net se monte à CHF 213.5 mio. contre CHF 21.3 mio. l’année précédente. La principale raison de cette forte hausse est le montant dû pour l’acquisition des sociétés Pharmalys. Mais les importants investissements ont également contribué à cet accroissement. Avec l’emprunt à conversion obligatoire qui va être émis fin mars 2017, cet indicateur devrait à nouveau se normaliser. Par rapport à fin 2015 (56.6 %), le taux d’autofinancement est tombé à 10.8 % en raison de la comptabilisation directe du goodwill issu de l’acquisition des sociétés Pharmalys avec les fonds propres. Ce chiffre devrait être compensé dès le 31 mars 2017 étant donné que l’emprunt à conversion obligatoire sera intégralement pris en compte dans les fonds propres. Le financement du Groupe HOCHDORF au 31 décembre 2016 continue d’être une bonne base pour une croissance saine de l’entreprise au cours des prochaines années.

«Dans l’ensemble, nous avons réalisé un très bon résultat en tant qu’entreprise exerçant ses activités dans le business-to-business. Avec l’acquisition de Pharmalys, nous espérons toutefois pouvoir réussir une nouvelle hausse sensible de nos chiffres en 2017», déclare Dr. Thomas Eisenring, CEO du Groupe HOCHDORF.

Domaine d’activités Dairy Ingredients
En 2016, le domaine d’activités Dairy Ingredients a réalisé un chiffre d’affaires brut de CHF 401.9 mio. contre CHF 415.4 mio. l’année précédente, soit -3.2 %. Ceci est dû entre autres pour une part de CHF 211.8 mio. (-6.9 %) aux activités déployées en Suisse, pour CHF 19.8 mio. (-21.7 %) à la société HOCHDORF Baltic Milk UAB et pour CHF 170.3 mio. (+4.7 %) à la Uckermärker Milch GmbH. Le recul des chiffres d’affaires est dû à la faiblesse des prix laitiers qui a dû être répercutée sur les clients ainsi qu’à la difficile situation régnant sur le marché. La hausse du chiffre d’affaires enregistrée par la société Uckermärker Milch GmbH s’explique par l’augmentation sensible du prix du beurre au cours de la deuxième moitié de l’année et par les prix plus attractifs de la transformation du babeurre.

Par rapport à l’année précédente, la quantité de liquide achetée et traitée par la HOCHDORF Swiss Nutrition SA a augmenté de 5.2 % pour passer à 409 119 tonnes contre 388 927 tonnes en 2015. Suite à la fabrication régulière de lactose pour nos aliments nutritionnels pour bébés, le besoin en petit lait a augmenté: en 2016, HOCHDORF a traité au total 79 758 tonnes de petit lait, soit +44.9 % par rapport à 2015. Après les très grands volumes dans la première moitié de l’année, la quantité de lait livrée a sensiblement reculé. Jusqu’à la fin de l’année, HOCHDORF a traité en Suisse 315 553 tonnes de lait, contre 324 951 tonnes en 2015, enregistrant ainsi une baisse de -2.9 %.

À partir de son usine en Lituanie, HOCHDORF a vendu 13 261 tonnes de produits sur les marchés internationaux, soit -25.2 % par rapport à l’année précédente. Cette forte baisse est principalement due à la situation défavorable sur le marché et aux prix laitiers qui, pour des raisons politiques, sont élevés en Lituanie. Face à ces circonstances, les produits laitiers lituaniens n’étaient pas compétitifs sur le marché international.

La société Uckermärker Milch GmbH a produit 271 700 tonnes de lait, perméat de lait, babeurre et crème sur ses équipements, soit -8.4 % de liquide en moins que l’année précédente (296 696 tonnes). Les capacités de la beurrerie ainsi que l’installation de remplissage pour le babeurre ont affiché tout au long de l’année un bon taux d’exploitation. Au cours des six premiers mois de l’année, l’usine a également vendu du lait écrémé en poudre au programme d’intervention de l’État. 

Domaine d’activités Baby Care
Au cours de l’exercice 2016, le domaine d’activités Baby Care a pu accroître son chiffre d’affaires brut de +11.8 %; celui-ci se monte à CHF 123.4 mio. contre CHF 110.4 mio en 2015. L’optimisation réussie des installations de production existantes ainsi que du portefeuille de clients et de produits a permis de réaliser cette hausse au niveau du chiffre d’affaires. La quantité vendue n’a par contre augmenté que de +2.4 % pour passer à 17 159 tonnes contre 16 763 tonnes en 2015. L’écart des taux d’augmentation du chiffre d’affaires brut traduit la restructuration mise en œuvre au niveau du portefeuille de produits en raison du goulot d’étranglement toujours existant.

Domaine d’activités Cereals & Ingredients
Au cours de l’exercice 2016, le domaine d’activités Cereals & Ingredients a réalisé un chiffre d’affaires brut de CHF 25.7 mio. (2015: CHF 24.9 mio., soit +3.2 %). Les activités déployées en Suisse ont contribué à ce résultat pour une part de CHF 18.4 mio. contre CHF 18.0 mio. en 2015. La légère augmentation du chiffre d’affaires brut a pu être réalisée avec un mix produits amélioré: la quantité de produits vendue s’est réduite de -6.3 % pour tomber à 3 449 tonnes contre 3 681 tonnes en 2015. Grâce à différentes mesures visant à optimiser les coûts et à un allégement de la gamme, ce domaine d’activités garde le cap.

La société Marbacher Ölmühle GmbH a réalisé en 2016 un chiffre d’affaires brut de CHF 7.2 mio. et a pu accroître son chiffre d’affaires de +5 % par rapport à 2015 (CHF 6.8 mio.). En 2016, l’organisation des ventes a été restructurée avec succès dans son intégralité.

À partir de mai 2016, la société HOCHDORF South Africa Ltd a généré les premiers chiffres d’affaires. Fait caractéristique pour une entreprise start-up: le chiffre d’affaires brut a connu un faible niveau. Quant à la qualité des produits, l’entreprise a bénéficié et bénéficie encore de retours positifs de la part de ses clients. Les activités de marketing se sont concentrées sur un objectif central, à savoir faire connaître les produits sur le marché.

Intégration en aval
Grâce à la participation majoritaire aux sociétés Pharmalys, en 2016, le Groupe HOCHDORF s’est rapproché du consommateur final. Les travaux d’intégration se déroulent comme prévu. «La mission de HOCHDORF est, premièrement, d’optimiser les structures dans le domaine administratif, deuxièmement, de commercialiser à travers les canaux de distribution Pharmalys des produits existants intéressants et troisièmement, de transférer le modèle d’activité sur le nouveau marché», déclare Dr. Thomas Eisenring, CEO du Groupe HOCHDORF.

Pour financer cette participation majoritaire, la HOCHDORF Holding SA émettra au 30 mars 2017 un emprunt à conversion obligatoire sur trois ans, portant sur CHF 218.49 mio. Pour de plus amples détails concernant cet emprunt à conversion obligatoire, merci de vous référer au communiqué de presse diffusé ce jour. Les actionnaires inscrits au registre des actions recevront par courrier postal des informations supplémentaires sur cet emprunt à conversion obligatoire.

Changement au Conseil d’Administration
Josef Leu, Président du Conseil d’Administration, et Meike Bütikofer, membre Conseil d’Administration, démissionneront de leurs postes au Conseil d’Administration lors de la prochaine Assemblée Générale. Josef Leu aura travaillé pendant 14 ans au Conseil d’Administration de la HOCHDORF Holding SA, depuis 2014 en tant que Président. Fort de son expertise, il a accompagné et dirigé le Groupe HOCHDORF dans les domaines politique, agricole et économique. Meike Bütikofer a fait bénéficier le Groupe HOCHDORF de ses compétences en matière de marketing et stratégie pendant huit ans et dirigé depuis 2014 la commission «marché et stratégie» du Conseil d’Administration. Le Conseil d’Administration exprime à Josef Leu et Meike Bütikofer ses profonds remerciements pour leurs précieuses contributions.

Avec Ulrike Sailer, c’est une experte en marketing, commerce et positionnement marché qui se met à la disposition du Conseil d’Administration. Madame Sailer dispose d’une longue expérience de gestion dans le secteur agroalimentaire international, entre autres environ 21 ans dans les domaines du commerce et du marketing de ce secteur, une période pendant laquelle elle a mis en place et développé de nom-breuses marques. Ulrike Sailer a travaillé entre autres en Chine, en Allemagne, au Danemark, en Afrique du Sud, en Grande-Bretagne et en Suisse; elle possède par conséquent un bon réseau au niveau mondial.

Comme annoncé en 2016, le Conseil d’Administration va à nouveau être réduit à sept membres. Lors de l’Assemblée Générale du 5 mai 2017, Dr. Daniel Suter sera proposé pour la présidence du Conseil d’Administration.

Perspectives 2017
L’intégration des sociétés Pharmalys dans le Groupe HOCHDORF a un impact sensible sur le bilan ainsi que sur le compte de résultats. Par ailleurs, les marchés laitiers internationaux se sont redressés au cours des derniers mois. Par conséquent, HOCHDORF table sur une quantité de lait approximativement identique pour des prix en légère hausse et escompte réaliser un chiffre d’affaires brut dans une plage entre CHF 635 et 670 mio. de même qu’un EBIT en % de la vente des produits manufacturés entre 6.1 et 6.6 %. Eisenring souligne que la participation majoritaire à Pharmalys permet d’escompter un net accroissement du bénéfice au niveau EBIT.

Le domaine d’activités Dairy Ingredients table pour l’année en cours sur un chiffre d’affaires se situant entre CHF 440 et 465 millions. Dans ce contexte, il s’agit de bien observer le ratio entre les prix d’achat et de vente et de saisir les opportunités qui se présentent. Conformément à notre stratégie, nous allons mettre l’accent, au niveau de la recherche, sur les produits secs à forte valeur ajoutée. En outre, il s’agit d’accompagner de nombreux projets spécifiques de nos clients. A l’avenir, l’usine de Prenzlau doit acquérir une plus grande autonomie: dans l’objectif de poursuivre l’amélioration des résultats, un CEO chevronné dirigera le site sur place; de plus, nous mettrons en place un service d’achat et de vente dédié.

En 2017, le domaine d’activités Baby Care ne disposera pas encore de capacités de production supplémentaires. Néanmoins, grâce à la participation majoritaire à Pharmalys, nous nous attendons à un chiffre d’affaires brut nettement supérieur qui devrait se situer entre CHF 170 et 180 mio. L’étroite collaboration avec Pharmalys va être développée dans le courant de l’exercice 2017. HOCHDORF mettra un accent particulier entre autres sur l’évaluation de produits HOCHDORF supplémentaires qui pourraient être commercialisés via le réseau de distribution Pharmalys..

Au plus tard à partir du deuxième trimestre 2018, le domaine d’activités Baby Care disposera de capacités de production supplémentaires. Les clients existants prévoient d’augmenter leurs activités de vente en conséquence et nous procèderons aussi à la prospection de nouveaux clients. Fort de son objectif stratégique d’une intégration en aval, le Groupe HOCHDORF réserve cependant aussi des capacités pour ses propres marques.

En 2017, le domaine d’activités Cereals & Ingredients se concentre sur le développement et le lancement de produits Kids Food arrivés à maturité commerciale qui seront commercialisés entre autres via le réseau de distribution Baby Care existant. De plus, nous prévoyons l’entrée sur le marché bio pour les produits d’extrusion. Une fois que les travaux d’augmentation des capacités de production au sein de la société Marbacher Ölmühle GmbH auront été clôturés au printemps 2017, cette entreprise devrait pouvoir accroître sensiblement sa production d’huiles végétales bio et de farines bio de qualité supérieure. La HOCHDORF South Africa Ltd se focalisera cet exercice aussi sur le développement de son marché. En outre, elle investira dans un équipement de fabrication plus performant. Le domaine d’activités Cereals & Ingredients table pour 2017 sur un chiffre d’affaires brut supérieur à celui de l’exercice précédent.

Requête pour une légère augmentation du dividende
Suite au bon résultat obtenu et compte tenu de l’important volume d’investissements, le Conseil d’Administration va soumettre à l’Assemblée Générale une requête visant à faire approuver une légère augmentation du dividende de CHF 3.70 à CHF 3.80 par action nominative, à prélever sur les réserves de capitaux. Suite à cette légère augmentation du dividende, le taux de rendement sur dividende est de 1.23 % au 31 décembre 2016. Le Groupe poursuit une politique des dividendes prudente et orientée sur la pérennité.

Chiffres clés 2016 du Groupe HOCHDORF

TCHF20162015Variation
Chiffre d’affaires brut551 476551 208--
Bénéfice avant intérêts, impôts, amortissements (EBITDA)33 36030 455+9.5 %
  en % de la vente des produits manufacturés6.15.6
Bénéfice avant intérêts et impôts (EBIT)22 46420 146+11.5 %
   en % de la vente des produits manufacturéss4.13.7
Bénéfice net19 40613 024+49.0 %
   en % de la vente des produits manufacturés3.62.4
Effectifs au 31 décembre633625+1.3 %
Fonds générés32 21324 870+29.5 %
Quantité de liquide traité (lait, crème, petit lait, etc.) en tonnes741 769761 240-2.6 %
Quantité produite (crème incl.) en tonnes236 179241 754-2.3 %
Quantité vendue en tonnes 237 054242 821-2.4 %
31.12.201631.12.2015
Total du bilan425 474340 396+25.0 %
   dont fonds propres45 805192 788-76.2 %
   en % du total du bilan10.856.6
Données concernant l‘action20162015
Bénéfice par action (en CHF)14.1211.73+20.4 %
Dividende (en CHF))3.8*3.7*+2.7 %
Cours de clôture au 31 décembre (en CHF)309.75168.70+83.6 %
Capitalisation boursière (en mio. CHF)444.4242.0+83.6 %
Rapport cours/bénéfice au 31 décembre21.914.4+52.1 %


* Sous réserve de l’approbation de l’Assemblée Générale du 5 mai 2017.

Vous trouverez le rapport annuel détaillé sur notre site Internet: http://report.hochdorf.com.

Contact : Dr. Christoph Hug, Responsable Communication Groupe HOCHDORF, Tél: +41 (0)41 914 65 62 / (0)79 859 19 23, christoph.hug@hochdorf.com

Le Groupe Hochdorf, dont le siège est à Hochdorf, est l'une des premières entreprises dans le secteur agroalimentaire en Suisse. Il a réalisé en 2016 un chiffre d'affaires brut consolidé de CHF 551.5 mio. et employait au 31/12/2016 un total de 630 personnes. A base de matières premières naturelles comme le lait et les céréales, les produits HOCHDORF contribuent depuis 1895 à la santé et au bien-être des êtres humains, du nourrisson aux personnes du troisième âge. Les produits HOCHDORF sont fournis à l'industrie alimentaire ainsi qu‘au commerce de détail et de gros et ils sont vendus dans plus de 90 pays. Les actions du Groupe HOCHDORF sont cotées à la bourse SIX Swiss Exchange à Zurich (ISIN CH0024666528).