HOCHDORF: intégration en aval réussie

05.04.2018 15:25

Communiqué de presse du Groupe HOCHDORF: Résultat de l’exercice 2017

Hochdorf, le 5 avril 2018 – En 2017, le chiffre d’affaires net du Groupe HOCHDORF a augmenté de 10,9 % pour passer à CHF 600,5 mio. Les résultats enregistrés ont nettement dépassé ceux de l’année précédente. Avec CHF 42,6 mio., le bénéfice avant intérêts et impôts (EBIT) du Groupe HOCHDORF a augmenté de 89,7 %. Le bénéfice net a fait un bond de 110,5 % pour atteindre CHF 40,8 mio., contre CHF 19,4 mio. l’exercice précédent. L’amélioration des résultats est essentiellement due à la participation majoritaire à la Pharmalys Laboratories SA. Au regard des importants investissements planifiés, le Conseil d’Administration va soumettre à l’Assemblée Générale une requête visant à faire approuver une légère augmen¬tation du dividende de CHF 3,80 à CHF 4,00 par action nominative, à prélever sur les réserves de capitaux.

Au cours de l’exercice 2017, le Groupe HOCHDORF a enregistré un volume de vente de 190 499 tonnes, soit -19,6 % par rapport à l’année précédente, et a réalisé un chiffre d’affaires net de CHF 600,5 mio. contre CHF 541,6 mio. en 2016, soit +10,9 %. Le chiffre d’affaires brut se situe dans la marge des CHF 610 – 650 mio. annoncés dans le rapport semestriel. Le Groupe a traité 650 017 tonnes de lait, crème, petit lait et perméat de lait, contre 741 770 en 2016, ce qui correspond à un recul de -12,4 %. La progression du chiffre d’affaires pour des quantités moindres s’explique par les prix supérieurs au niveau des matières premières et le chiffre d’affaires en augmentation dans le domaine d’activités Baby Care suite à la participation majoritaire à la Pharmalys Laboratories SA.

Résultats en sensible augmentation
L’exercice dernier, grâce aux participations majoritaires aux sociétés du Groupe Pharmalys, HOCHDORF a réalisé des chiffres records en termes d’EBITDA, EBIT et résultat d’entreprise. Avec CHF 55,7 mio., le bénéfice avant intérêts, impôts, amortissements (EBITDA) du Groupe HOCHDORF a nettement augmenté (2016: 33,4 mio. soit +67 %). L’EBIT a fait un bond de 89,7 % pour atteindre CHF 42,6 mio. contre CHF 22,5 mio. en 2016. En pourcentage de la vente des produits manufacturés, l’EBIT est de 7,1 % et par conséquent supérieur à la plage annuelle pronostiquée de 6,1 à 6,6 %. Avec CHF 40,8 mio. pour l’exercice 2017, le résultat d’entreprise a plus que doublé (2016: 19,4 mio. soit +110,5 %) et s’inscrit ainsi dans le cadre des attentes ambitieuses.

La croissance de HOCHDORF se traduit également par l’évolution du bénéfice brut qui a pu être amélioré de 136,8 mio. à CHF 172,1 mio. La marge brute se situe à 28,5 % contre 25,2 % l’exercice passé.

Les frais d’exploitation ont augmenté de 12,5 % par rapport à l’année précédente. Cet accroissement est dû aux dépenses déjà engagées dans le cadre de la construction d’une nouvelle usine d’aliments nutritionnels pour bébés avec la tour 9, un projet pour lequel HOCHDORF a d’ores et déjà embauché et formé du personnel en 2017, et la première prise en compte des sociétés Pharmalys. De plus, HOCHDORF investit également dans la mise en place et le développement d’une structure commerciale. Par rapport à l’année précédente, les effectifs sont passés de 632 à 695 personnes.

Financement: la base de toute croissance ultérieure
Par rapport à l’année précédente, le flux de trésorerie lié aux activités opérationnelles a baissé en raison de la croissance pour passer de CHF 24,2 mio. à CHF 6,0 mio. Par contre, les fonds propres générés ont progressé: ils s’élèvent à CHF 56,0 mio. contre CHF 32,2 mio. en 2016. Principale raison de cette évolution: l’amélioration des activités opérationnelles ainsi que du résultat financier. Les stocks ont augmenté de manière raisonnable. En 2017, le Groupe HOCHDORF a investi près de CHF 85,0 mio. Suite à cet important volume d’investissements, comme escompté, le free cash-flow est négatif avec une valeur de CHF -84,1 mio. Compte tenu des investissements prévus pour augmenter les capacités de production et, plus particulièrement, en raison, du solde du financement occasionné par la reprise de Pharmalys, l’entreprise s’attend pour l’exercice en cours également à un free cash-flow négatif.

Par rapport à décembre 2016, l’endettement net est passé de CHF 213,5 mio. à CHF 0. Compte tenu d’un financement sous forme de recapitalisation via une dette hybride, le Groupe HOCHDORF n’a pas eu besoin d’avoir recours au crédit syndiqué jusqu’à fin 2017. La dette hybride émise ainsi que l’emprunt à conversion obligatoire qui va être émis sont traités comme des fonds propres et ne grèvent pas l’endettement net. Par rapport à fin 2016 (10,8 %), le taux d’autofinancement s’est normalisé à 53,1 %. Globalement, le financement du Groupe HOCHDORF continue d’être une bonne base pour la poursuite des activités de croissance de l’entreprise.

«En termes consolidés, avec la participation majoritaire à Pharmalys, le Groupe HOCHDORF a atteint maintenant de nouvelles dimensions et nous pouvons être satisfaits des résultats enregistrés», déclare Dr. Thomas Eisenring, CEO du Groupe HOCHDORF.

Domaine d’activités Dairy Ingredients
En 2017, le domaine d’activités Dairy Ingredients a réalisé un chiffre d’affaires net de CHF 405,1 mio. contre CHF 393,1 mio. l’année précédente, soit une augmentation de +3,0 %. Les différences constatées au niveau des évolutions de prix ayant représenté un véritable challenge : les prix à un niveau historiquement élevé pour la matière grasse laitière face à une baisse des prix pour les protéines laitières et le lait écrémé en poudre ont en effet entraîné de légers avantages pour notre usine en Allemagne et d’importants inconvénients pour celle en Lituanie. En Suisse, les prix de la matière grasse laitière n’ont connu qu’une évolution minime tandis que ceux des protéines laitières étaient sensiblement inférieurs à l’année précédente.

En Suisse, la HOCHDORF Swiss Nutrition SA a traité pratiquement la même quantité de liquide (avant tout lait et petit lait) que l’année passée (409 009 tonnes en 2017 contre 409 119 tonnes en 2016). Par conséquent, les capacités de production ont connu un très bon taux d’utilisation pendant toute l’année 2017. La réduction des ressources financières dans le cadre de la «Schoggi-Gesetz» ainsi qu’un faible niveau de lait B pour les produits d’exportation définis contractuellement ont eu un impact sensible sur la marge. Associés au faible niveau des prix des protéines, ces aspects ont entraîné globalement un résultat négatif dans le domaine d’activités Dairy Ingredients.

En raison du niveau élevé des prix du lait en Lituanie et de la faiblesse des prix des protéines sur le marché international, la quantité de lait traité par la HOCHDORF Baltic Milk UAB a subi une nouvelle réduction pour tomber à 45,6 mio. kg de lait et petit lait, contre 56,8 mio. kg en 2016, ce qui correspond à une chute de -19,7  %.

La quantité de lait traitée par la Uckermärker Milch GmbH a baissé en raison d’une évolution mouve-mentée des prix, pour passer à 193,8 mio. kg contre 271,7 mio. kg en 2016, soit -28,7 %. Principale raison de cette évolution: la production de fromage blanc en net recul par rapport à l’année précédente, mais aussi la baisse de la fabrication de beurre et poudre. Un jalon déterminant pour l’usine a été la fermeture temporaire de la production de fromage blanc à partir d’octobre 2017. Contrairement au communiqué de presse diffusé en août 2017, grâce à la coopération avec un autre partenaire, celle-ci pourra reprendre et être poursuivie, néanmoins avec des volumes moins importants.

Domaine d’activités Baby Care
Au cours de l’exercice 2017, le domaine d’activités Baby Care a réalisé un chiffre d’affaires net de CHF 168,8 mio. contre 123,0 mio. l’exercice passé, ce qui correspond à une amélioration de +37,2 %. Cet accroissement considérable est dû à la participation majoritaire aux sociétés du Groupe Pharmalys.

Comme pronostiqué dans le rapport semestriel, le taux d’utilisation des capacités de production d’aliments nutritionnels pour bébés de la HOCHDORF Swiss Nutrition SA peut être qualifié pendant la deuxième moitié de l’année 2017 de bon à très bon, en ligne avec le niveau élevé de l’année précédente. Cependant, comme nous l’avions annoncé, les pertes de chiffres d’affaires subies dans les six premiers mois de l’année et mentionnées dans le rapport semestriel n’ont pas pu être rattrapées. Sur le site de Sulgen, les investissements dans les nouvelles installations de production et de conditionnement ont été sensiblement accélérés. Les efforts déployés par les équipes de vente dans la prospection de nouveaux clients pour faire face aux nouvelles capacités ont également bien avancé.

Le Groupe Pharmalys a lancé l’année dernière les produits de marque Primalac au Cameroun et en Algérie. Une première: les aliments nutritionnels pour bébés de marque Swisslac sont dorénavant disponibles en Syrie, au Bahreïn et au Liban. Parallèlement aux activités principales portant sur les aliments nutritionnels à base de lait pour nourrissons, le Groupe Pharmalys a également lancé sur le marché la marque Primalac en Irak, au Liban, en Maurétanie, en Afrique occidentale et en Arabie Saoudite. En même temps, la coopération avec HOCHDORF a été intensifiée.

Domaine d’activités Cereals & Ingredients
En 2017, le domaine d’activités Cereals & Ingredients a réalisé un chiffre d’affaires net de CHF 26,6 mio. contre CHF 25,5 mio. l’année précédente, soit +4,6 %, l’accroissement du chiffre d’affaires de la Marbacher Ölmühle GmbH ayant été particulièrement satisfaisant. Grâce à l’augmentation des capacités de production, les volumes plus importants d’huiles et de farines d’oléagineux ont pu être vendus avec succès sur le marché.

Avec les nouveaux produits Kids Food et les produits conditionnés en gobelets saupoudreurs, la HOCHDORF Swiss Nutrition SA a enregistré de très bons résultats dans le domaine des produits Private Label. Dans le segment Kids Food, de nouveaux produits ont pu être lancés dans le commerce de détail en Suisse.

En 2017, la HOCHDORF South Africa Ltd a pu gagner de nouveaux partenaires de distribution et améliorer nettement les ventes, ceci néanmoins à un faible niveau. Par ailleurs, la société a investi dans un nouvel équipement de production plus grand qui a pu être mis en service en novembre 2017. Ceci marque l’achèvement de la phase d’investissement et de développement de l’infrastructure de production.

Avec l’acquisition de la Zifru Trockenprodukte GmbH en novembre 2017, le domaine d’activités Cereals & Ingredients enrichit sa gamme de légumes et fruits secs sains. En même temps, avec l’achat de la marque Snapz, le domaine d’activités a franchi une étape vers l’intégration en aval.

Prix d’achat Pharmalys
La Pharmalys Laboratories SA a poursuivi sa forte croissance en 2017. Par conséquent, le prix d’achat pour la participation majoritaire à la Pharmalys Laboratories SA atteint un montant maximum de CHF 248,2 mio. «Dans le contexte de la poursuite du développement stratégique du domaine d’activités Baby Care et de l’intégration en aval visée, il s’agit là pour le Groupe HOCHDORF d’un investissement important dans le marché», déclare Dr. Thomas Eisenring.

Adaptation rétroactive des comptes semestriels
Fin mars 2017, la HOCHDORF Holding SA a émis un emprunt à conversion obligatoire. Dans les comptes semestriels clôturés au 30 juin 2017, cet emprunt avait faussement été intégralement pris en compte dans les fonds propres au lieu d’être décomposé en un volet capitaux étrangers et un volet fonds propres (méthode du «split accounting»). Ceci ayant pour effet d’augmenter sensiblement le bénéfice net et les bénéfices par action (EPS), la SIX Exchange Regulation (SER) a ouvert une enquête pour violation des règles comptables en vigueur. Dans un accord avec la SER, HOCHDORF s’est engagé à appliquer la méthode du «split accounting» et à procéder dans les comptes semestriels au 30.6.2018 une adaptation avec effet rétroactif.

Perspectives 2018
Compte tenu des projets en cours visant à réaliser les objectifs stratégiques fixés, l’année 2018, une année de transition, constitue un challenge: il s’agira par exemple de commercialiser les capacités potentielles supplémentaires dans le domaine Baby Care, de proposer sur le marché les activités liées aux produits nutritionnels et snacks sains pour enfants et adolescents et, dans le domaine d’activités Dairy Ingredients, de lancer aussi rapidement que possible les nouveaux produits ayant une haute valeur ajoutée. Il s’agit de mettre en œuvre dans les activités suisses du domaine Dairy Ingredients un certain nombre de mesures visant à rétablir la profitabilité de ce segment.

Pour 2018, le Groupe HOCHDORF table sur un chiffre d’affaires net dans une plage allant de CHF 600 à CHF 630 mio. Cet accroissement du chiffre d’affaires s’appuie sur les capacités supplémentaires de production dans le domaine des aliments nutritionnels pour bébés et, pour un volume moins important, sur les prospections réalisées par le domaine d’activités Cereals & Ingredients. En termes de résultats, le Groupe escompte réaliser un EBIT en % de la vente des produits manufacturés se situant entre 7,0 et 7,5 % contre 7,1 % l’année précédente.

Requête pour une augmentation du dividende
Suite au bon résultat obtenu et en tenant compte de l’important volume d’investissements, le Conseil d’Administration va soumettre à l’Assemblée Générale une requête visant à faire approuver le versement d’un dividende de CHF 4,00 par action nominative, à prélever sur les réserves de capitaux, contre CHF 3,80 l’année précédente. Suite à cette augmentation du dividende, le taux de rendement sur dividende est de 1,40 % au 31 décembre 2017. Le Conseil d’Administration poursuit une politique des dividendes prudente et orientée sur la pérennité.  


Chiffres clés 2017 du Groupe HOCHDORF

KCHF

2017

2016

Variation

Chiffre d’affaires net

600 527

541 606

+10,9 %

Bénéfice avant intérêts, impôts, amortissements (EBITDA)

55 719

33 360

+67,0 %

          en % de la vente des produits manufacturés

9,2

6,1

 

Bénéfice avant intérêts et impôts (EBIT)

42 616

22 464

+89,7 %

          en % de la vente des produits manufacturés

7,1

4,1

 

Bénéfice net

40 846

19 406

+110,5 %

          en % de la vente des produits manufacturés

6,8

3,6

 

Effectifs au 31 décembre

695

633

+9,8 %

Fonds générés

56 035

32 213

+74,0 %

Quantité de liquide traité (lait, crème, petit lait, etc.) en tonnes

650 017

741 770

-12,4 %

Quantité produite (crème incl.) en tonnes

186 845

236 179

-20,9 %

Quantité vendue en tonnes

190 499

237 054

-19,6 %

 

31.12.2017

31.12.2016

 

Total du bilan

582 270

425 474

+36,9 %

          dont fonds propres

309 282

45 805

+575,2 %

          en % du total du bilan

53,1

10,8

 

Données concernant l‘action

2017

2016

 

Bénéfice par action (en CHF)

18,43

14,12

+30,5 %

Dividende (en CHF)

4,00*

3,80

+5,2 %

Cours de clôture au 31 décembre (en CHF)

286,25

309,75

-7,6 %

Capitalisation boursière (en mio. CHF)

410,7

444,4

-7,6 %

Rapport cours/bénéfice au 31 décembre

15,5

21,9

-29,2 %


* Sous réserve de l’approbation de l’Assemblée Générale du 4 mai 2018

Vous trouverez le rapport annuel détaillé sur notre site Internet : http://report.hochdorf.com.

Contact :
Dr. Christoph Hug, Responsable Communication Groupe HOCHDORF Tél : +41 (0)41 914 65 62 / (0)79 859 19 23, christoph.hug@hochdorf.com

A propos du groupe HOCHDORF :
Le Groupe HOCHDORF, dont le siège est à Hochdorf, est l'une des premières entreprises dans le secteur agroalimentaire en Suisse. Il a réalisé en 2017 un chiffre d'affaires net consolidé de CHF 600,5 mio. et employait au 31/12/2017 plus de 695 personnes. A base de matières premières naturelles comme le lait, les germes de blé et les céréales, les produits HOCHDORF contribuent depuis 1895 à la santé et au bien-être des êtres humains, du nourrisson aux personnes du troisième âge. Les produits HOCHDORF sont fournis à l'industrie alimentaire ainsi qu‘au commerce de détail et de gros et ils sont vendus dans plus de 90 pays. Les actions du Groupe HOCHDORF sont cotées à la bourse SIX Swiss Exchange à Zurich (ISIN CH0024666528).