HOCHDORF a réalisé un bon résultat

07.04.2016 07:00

Hochdorf, le 07 avril 2016 – Le Groupe HOCHDORF a sensiblement augmenté son chiffre d’affaires pour l’exercice 2015. Avec CHF 551.2 mio., le Groupe enregistre un chiffre d’affaires brut historique supérieur à un demi-milliard de francs. Malgré toutes les circonstances défavorables rencontrées, HOCHDORF a réalisé en 2015 un bénéfice se situant au niveau de l’exercice précédent. Le Conseil d’Administration va soumettre à l’Assemblée Générale une requête visant à faire approuver un dividende de niveau inchangé de CHF 3.70 par action nominative, à prélever sur les réserves de capitaux.

Au cours de l’exercice 2015, le Groupe HOCHDORF a vendu au total 242 821 tonnes de produits (+144.9 % par rapport à 2014) et réalisé un chiffre d’affaires brut de CHF 551.2 mio., contre CHF 428.7 mio. en 2014, soit une progression de +28.6 %. Le Groupe a traité au total 761 240 tonnes de lait, crème, petit lait et perméat de lait (contre 506 963 tonnes l’année précédente, c’est-à-dire +50.2 %). La croissance en termes de volumes et de chiffre d’affaires s’explique par l’acquisition des sociétés Uckermärker Milch GmbH et Marbacher Ölmühle GmbH. Sans ces acquisitions, le Groupe aurait dû encaisser un recul du chiffre d’affaires. Principale cause: la faiblesse des prix laitiers qui a entraîné des prix de vente également en baisse au niveau du domaine d’activité Dairy Ingredients. Le chiffre d’affaires du Groupe a également été pénalisé par la suppression du cours plafond de l’euro ainsi que par la réduction délibérée du volume de vente dans l’usine laitière de Prenzlau.

Nouveau record au niveau de l’EBITDA – L’EBIT reste au niveau de l’exercice précédent
En raison des activités à marge plus faible en Allemagne, le bénéfice brut en pourcentage est passé de 24.7 % en 2014 à 23.9 % en 2015, la valeur nominale ayant néanmoins pu être accrue de CHF 105.2 mio. en 2014 à CHF 130.1 mio en 2015. Compte tenu de la prise en compte des usines nouvellement acquises, le Groupe a enregistré des dépenses d’exploitation supérieures à celles de l’exercice précédent, ceci tant au niveau des charges salariales que pour les autres dépenses.

En termes d’EBITDA, le Groupe HOCHDORF affiche avec CHF 30.5 mio. un nouveau chiffre record (CHF 27.2 mio. l’année passée, soit +12.0 %). Avec des amortissements nettement supérieurs, l’EBIT a pu être légèrement augmenté pour passer à CHF 20.1 mio., contre CHF 20.0 mio. l’exercice précédent, soit une progression de +0.65 %. Ce résultat montre que les mesures mises en œuvre pour améliorer l’efficacité portent des fruits. Toutefois, il apparaît clairement que comme annoncé, les entreprises nouvellement acquises ne contribuent pas encore à un accroissement des résultats. Le résultat de l’entreprise se monte à CHF 13.0 mio., le recul par rapport aux CHF 16.1 mio. de l’exercice précédent étant dû exclusivement aux effets paritaires.

La nouvelle organisation porte des fruits
La HOCHDORF Swiss Nutrition SA a démarré l’exercice 2015 avec une nouvelle structure. Face à un environnement économique relativement difficile, les résultats enregistrés montrent que la restructuration porte des fruits. De même, la focalisation sur le marché des trois domaines d’activités s’est également avérée judicieuse pour l’ensemble du Groupe HOCHDORF au cours de l’exercice considéré.

L’intégration des sociétés Uckermärker Milch GmbH et Marbacher Ölmühle GmbH a été lancée au début de l’année 2015. Face à une situation actuellement exigeante sur le marché international du lait, le Groupe HOCHDORF a pu relativement bien réagir sur le site de Prenzlau. Le Groupe a profité du fait que seule une faible quantité de lait est achetée directement auprès des producteurs, ce qui a permis de réduire légèrement la production de poudre de lait en raison des prix défavorables des produits.

Flux de trésorerie et financement
Par rapport à l’exercice précédent, le flux de trésorerie lié aux activités opérationnelles est passé de CHF 20.5 mio. à CHF 18.1 mio. Les fonds propres générés ont également reculé de CHF 25.3 mio. pour passer à CHF 23.4 mio. Principale raison de cette évolution: les pertes au change subies suite à la revalorisation du franc suisse. En 2015, HOCHDORF a procédé à des investissements pour un montant de CHF 24.5 mio. Comme escompté, le free cashflow est négatif pour l’exercice 2015. Compte tenu des investissements prévus, l’entreprise s’attend aussi pour 2016 et 2017 à un free cashflow négatif.

Au 31 décembre 2015, l’endettement net du Groupe est en baisse et se monte à CHF 21.3 mio., contre CHF 46.8 mio 12 mois plus tôt. Cette réduction est due à la conversion prématurée de l’obligation convertible. Les postes de fonds de tiers à long terme, coûteux, auprès des sociétés allemandes ont été refinancés via le Groupe, ce qui a permis de réduire sensiblement la charge d’intérêts. Le taux de fonds propres est élevé et se monte fin 2015 à 56.6 %, contre 43.2 % l’année précédente. Le financement du Groupe HOCHDORF au 31 décembre 2015 constitue une bonne base pour la croissance future de l’entreprise.

«Compte tenu des conditions environnantes auxquelles nous avons dû faire face au cours de l’exercice 2015 et du modèle d’activité actuel du Groupe HOCHDORF, je suis satisfait du résultat que nous avons enregistré», déclare Dr. Thomas Eisenring, CEO du Groupe HOCHDORF.

Domaine d’activités Dairy Ingredients
Le domaine d’activités Dairy Ingredients a réalisé en 2015 un chiffre d’affaires brut total de CHF 415.4 mio., contre CHF 298.6 mio., soit une progression de +39.1 %, les activités suisses y ayant contribué pour CHF 227.6 mio. (-11.8 %), la HOCHDORF Baltic Milk UAB pour CHF 25.2 mio. (-42.1 %) et la Uckermärker Milch GmbH pour CHF 162.7 mio. Le recul des chiffres d’affaires est dû à la revalorisation du franc ainsi qu’à la faiblesse accrue des prix laitiers qui a dû être répercutée aux clients. La baisse sensible du chiffre d’affaires enregistré par la HOCHDORF Baltic Milk UAB a de plus été pénalisée par la suppression des activités pures d’échange de lait.

Comme prévu, la quantité de liquide achetée et traitée par la HOCHDORF Swiss Nutrition SA, domaine d’activités Dairy Ingredients, a baissé de -5.4 % pour passer à 388.9 mio. kg (contre 410.9 mio. kg l’année précédente). Globalement, les sites de Hochdorf et Sulgen ont traité 314.1 mio. kg de lait, soit légèrement plus de propre lait que l’exercice précédent (312.9 mio. kg). Suite aux quantités laitières moins importantes au printemps, le Groupe a séché en Suisse nettement moins de lait en sous-traitance. La quantité de petit lait traité a augmenté de +10.3 % pour passer à 55.0 mio. kg.

Un aspect important pour le domaine d’activités Dairy Ingredients est une utilisation si possible régulière des installations sur l’ensemble de l’année, un critère qui a pu être réalisé sur les sites suisses en 2015 d’une part grâce à une quantité légèrement accrue de petit lait. D’autre part, la Direction générale des douanes a validé en septembre dernier l’importation de 780 tonnes de poudre de lait concentré destinée à des projets d’exportation (perfectionnement actif). Cette décision a permis de mieux exploiter les équipements de production pendant la période à faible production laitière. La quantité de lait suisse ayant sensiblement augmenté dès le mois de décembre, HOCHDORF a renoncé à procéder à une importation d’un volume partiel.

En Lituanie, HOCHDORF a vendu 17 736 tonnes de produits, soit un peu plus de huit pour-cent de plus que l’exercice précédent (hors activité d’échange de lait). La quantité a pu être augmentée entre autres grâce aux mesures d’optimisation mises en œuvre en 2014.

Globalement, l’usine de Prenzlau a traité 296.7 mio. kg de liquides (lait, crème, babeurre et perméat de lait) et vendu 135 407 tonnes de produits. Outre le beurre, le fromage blanc et la poudre de lait, le site de Prenzlau fabrique depuis décembre 2015 également du babeurre.

Domaine d’activités Baby Care
Le domaine d’activités Baby Care a réalisé dans l’exercice 2015 un chiffre d’affaires brut de CHF 110.4 mio. qui se situe ainsi au même niveau que l’année précédente (CHF 110.0 mio.). Face à la vigueur du franc et à un chiffre d’affaires réalisé pour plus de 90 % à l’étranger, ceci est un bon résultat. Dans la fabrication de produits nutritionnels pour bébés, la qualité et la sécurité des produits sont des aspects primordiaux dont il a fallu également tenir compte lors des projets visant à maximiser les capacités de production. La deuxième moitié de l’année 2015 aura vu une augmentation des capacités des installations de production par rapport aux six premiers mois de l’année, d’où l’accroissement de 7 % de la quantité vendue qui est passée à 16 763 tonnes, contre 15 651 tonnes l’année précédente. L’amélioration de la quantité produite ainsi que la restructuration du portefeuille de clients ont permis aux partenaires à fort potentiel de croissance de connaître, malgré des goulots d’étranglement en termes de capacités, une croissance importante.

Domaine d’activités Cereals & Ingredients
Le domaine d’activités Cereals & Ingredients a réalisé en 2015 un chiffre d’affaires brut de CHF 24.9 mio., par rapport à 17.9 mio. en 2014, ce qui correspond à une progression de +38.8 %, les activités déployées en Suisse y ayant contribué pour CHF 18.0 mio. (contre 17.9 mio. en 2014) et la Marbacher Ölmühle GmbH en Allemagne pour CHF 6.8 mio.

Le domaine d’activités Cereals & Ingredients de la HOCHDORF Swiss Nutrition SA a réalisé avec CHF 18.0 mio. un chiffre d’affaires brut de même niveau que l’année précédente. La quantité de produits vendue a légèrement baissé de -1.4 % pour atteindre 3 681 tonnes, contre 3 733 tonnes l’année précédente. L’allègement de la gamme de produits effectué au cours de l’exercice 2014 ainsi que la mise en place des structures de vente et commercialisation ont porté leurs fruits.

L’intégration de la Marbacher Ölmühle dans le Groupe HOCHDORF s’est bien déroulée. Au niveau des ventes, de nombreuses synergies ont pu être mises à profit. HOCHDORF n’est cependant pas tout à fait satisfaite du chiffre d’affaires réalisé qui se monte à CHF 6.8 mio.

La HOCHDORF South Africa Ltd a organisé en 2015 les équipements de production nécessaires, les matières premières, les effectifs et la présentation sur le marché, mais n’a pas encore vendu de produits.

Définition d’une nouvelle stratégie à l’horizon 2016 – 2020 
L’objectif du Groupe HOCHDORF est d’évoluer, d’ici à 2020, pour devenir une entreprise aux activités mondiales, exerçant des activités profitables sur un marché de niche et proposant des produits premium. En tant qu’entreprise exerçant ses activités dans un segment de niche, HOCHDORF souhaite néanmoins préserver la souplesse d’une PME et conquérir de nouveaux marchés avec la portion de courage requise.

L’intégration en aval, c’est-à-dire avec une proximité accrue du consommateur final, est un élément majeur de la nouvelle stratégie qui est mise en œuvre dans un premier temps dans le domaine d’activités Baby Care. Dans ce contexte, une approche commune avec le client représente le scénario idéal. De plus, nous avons l’intention de mettre en place nos propres marques.

Le développement et la commercialisation de nouveaux produits à forte valeur ajoutée constituent un deuxième pilier majeur pour atteindre nos objectifs. Les nouveaux produits s’orientent aux atouts qu’ils offrent à nos clients et doivent proposer une importante plus-value. 

Sur tous les marchés, HOCHDORF se positionne avec ses produits comme une spécialiste. La proximité de ses partenaires et la grande souplesse permettent à l’entreprise de se démarquer par rapport aux autres acteurs du marché grâce à des concepts holistiques en matière de produits et commercialisation. Pour atteindre les objectifs définis, tous les domaines d’activités vont développer des produits premium correspondants et avec ceux-ci, s’établir sur les marchés cibles.

Fort de son objectif premium, le Groupe HOCHDORF applique dans ses usines des standards de qualité très rigoureux, sachant qu’il s’agit d’optimiser l’organisation des processus de production et de l’assurance qualité. L’efficacité des processus existants fait l’objet d’un pilotage régulier au moyen d’indicateurs pertinents.

Le Groupe HOCHDORF est conscient du fait que la fabrication de ses produits requiert d’importantes ressources naturelles et consomme beaucoup d’énergie. L’entreprise a la volonté de gérer toutes ces ressources dans le respect de l’environnement et des principes de développement durable. Entre autres, nous veillons pour tout investissement dans de nouveaux équipements de production à assurer une efficacité énergétique élevée des installations. 

Changement au Conseil d’Administration
Lors de la prochaine Assemblée Générale, Urs Renggli, comme annoncé fin janvier dernier, démissionnera du Conseil d’Administration. L’expert chevronné en finances a œuvré pendant huit ans dans le Conseil d’Administration du Groupe HOCHDORF. Le Conseil d’Administration lui exprime ses remerciements pour son travail.

Avec Dr. Daniel Suter, c’est un spécialiste du domaine de l’expertise comptable et du conseil économique qui pose sa candidature au Conseil d’Administration. Au moment du vote, Dr. Suter sera encore sociétaire du cabinet PricewaterhouseCoopers à Bâle qu’il quittera pour des raisons d’âge le 30 juin 2016. Pendant douze ans, Suter a été membre de la Commission d’experts et du Comité d’experts des recommandations pour l’établissement des comptes selon les normes Swiss GAAP FER et pendant six ans membre du groupe d’experts chargé des questions liées à l’établissement des comptes auprès de la bourse SIX Swiss Exchange (SIX). Depuis 2009, Dr. Suter est chargé de cours à l’université de Zurich dans les domaines audit, révision interne et externe. Dr. Daniel Suter est auteur et co-auteur de différentes publications spécialisées.

Perspectives 2016
Les marchés internationaux ne manifestent pas encore de signes de redressement. «En raison de la faiblesse persistante des prix de marché pour les produits laitiers, nous escomptons pour l’exercice en cours un chiffre d’affaires brut entre CHF 560 et 600 mio.», déclare Dr. Thomas Eisenring, CEO. Les projets internes en cours doivent permettre de réaliser un EBIT de 3.8 à 4.0 % par rapport à la vente des produits manufacturés. Eisenring souligne que les deux valeurs citées ne comprennent pas une intégration en aval possible.

Pour pouvoir mettre en œuvre la stratégie de l’intégration en aval, le Conseil d’Administration demande à l’Assemblée Générale d’approuver une augmentation conditionnelle du capital d’un montant nominal de CHF 7 173 800, c’est-à-dire portant sur 717 380 actions nominatives d’une valeur nominale unitaire de CHF 10.0. Concernant l’intégration en aval visée, l’entreprise conduit actuellement des entretiens exploratoires avec différents candidats portant sur une participation majoritaire ou une reprise par le Groupe HOCHDORF. «Il s’agit de nous rapprocher, sur nos marchés cibles en forte croissance, de nos consommateurs finaux ou, selon le cas, de développer la collaboration avec les clients que nous connaissons. A cet effet, le développement et la commercialisation de produits premium à forte valeur ajoutée ainsi que la mise en place de nos propres marques sont d’importance primordiale», déclare Josef Leu, Président du Conseil d’Administration.

Dans le domaine d’activités Dairy Ingredients, il s’agit de piloter encore régulièrement les coûts en raison des prix toujours faibles des matières premières et de faire avancer aussi vite que possible les projets destinés à fabriquer des produits à forte marge.

Le domaine d’activités Baby Care prévoit un accroissement du chiffre d’affaires d’environ cinq pour-cent. C’est pourquoi il focalise ses efforts sur la poursuite de l’amélioration de la supply chain ainsi que sur l’augmentation des capacités existantes de production. Parallèlement, on recherche de nouveaux partenaires potentiels sur le marché afin de pouvoir utiliser pleinement et le plus rapidement possible les nouvelles capacités de production et de conditionnement qui sont prévues.

Le domaine d’activités Cereals & Ingredients se concentre en 2016 sur la poursuite du développement des activités VIOGERM® et sur le lancement des premiers produits Kid’s Food. De plus, HOCHDORF prévoit de développer la production sur le site allemand de Marbach. En Afrique du Sud, l’usine fabrique du chocolat depuis la fin du mois de février dernier. Dans la mesure où les hypothèses définies dans le business plan se confirment, l’entreprise pourrait investir dès cette année dans une installation de fabrication de taille.

La HOCHDORF Holding SA pratique une politique de dividende prudente, orientée sur la durabilité. Par conséquent, le Conseil d’Administration soumettra lors de l’Assemblée Générale du 6 mai 2016 une requête visant à faire approuver un dividende de niveau inchangé de CHF 3.70 par action nominative, à prélever sur les réserves de capitaux. Ceci permet d’atteindre un rendement de dividende de 2.19 % au 31 décembre 2015.

Chiffres clés 2015 du Groupe HOCHDORF

KCHF20152014Variation
Chiffre d’affaires brut551 208    428 689    +28.6%
Bénéfice avant intérêts, impôts, amortissements (EBITDA)30 455    27 197    +12.0%
    en % de la vente des produits manufacturés5.6    6.4   
Bénéfice avant intérêts et impôts (EBIT)20 146    20 016    +0.7%
    en % de la vente des produits manufacturés3.7    4.7   
Bénéfice net   13 024    16 139    -19.3%
    en % de la vente des produits manufacturés2.4    3.8   
Effectifs au 31 décembre625    573    +9.1%
Quantité de liquide traité (lait, crème, petit lait, etc.) en tonnes761 240    506 963    +50.2%
Quantité produite (crème incl.) en tonnes241 754    99 720    +142.4%
Quantité vendue en tonnes    242 821    99 155    +144.9%
31.12.2015    31.12.2014   
Total du bilan340 396    331 109    +2.8%
    dont fonds propres 192 788    143 168    +34.7%
   en % du total du bilan56.6    43.2   
Données concernant l‘action20152014   
Bénéfice par action (en CHF)11.73    17.45    -32.8%
Dividende (en CHF)3.7*    3.7    --
Cours de clôture au 31 décembre (en CHF)168.70    138.00    +22.2%
Capitalisation boursière (en mio. CHF) 242.0147.8    +63.7
Rapport cours/bénéfice au 31 décembre14.4    7.9   

 

+82.3


* Sous réserve de l’approbation de l’Assemblée Générale du 6 mai 2016

Vous trouverez le rapport annuel détaillé sur notre site Internet: 


Contact: Dr. Christoph Hug, Responsable Communication Groupe HOCHDORF, Tél: +41 (0)41 914 65 62 / +41 (0)79 859 19 23, christoph.hug@hochdorf.com

Le Groupe HOCHDORF, dont le siège est à Hochdorf, est l'une des premières entreprises dans le secteur agroalimentaire en Suisse. Il a réalisé en 2015 un chiffre d'affaires brut consolidé de CHF 551.2 mio. et employait au 31.12.2015 625 personnes. A base de matières premières naturelles comme le lait et les céréales, les produits HOCHDORF contribuent depuis 1895 à la santé et au bien-être des êtres humains, du nourrisson aux personnes du troisième âge. Les produits HOCHDORF sont fournis à l'industrie alimentaire ainsi qu’au commerce de détail et de gros et ils sont vendus dans plus de 90 pays. Les actions du Groupe HOCHDORF sont cotées à la bourse SIX Swiss Exchange à Zurich (ISIN CH0024666528).